Les Communes de Kinshasa, News

Retour en force des Kulunas à Kinshasa.

Tout le monde en parle. Depuis un certain temps, la ville de Kinshasa est de plus en plus le théâtre d’une insécurité permanente. En plein jour comme la nuit, des enlèvements sont signalés par des victimes accusant des hommes armés en tenue civile et opérant notamment à bord des véhicules « IST », un de type de la marque japonaise « Toyota » très présent à Kinshasa et appelés couramment « ketches » par les Kinois.

Un jeune kinois agressé par deux kulunas à la machette dans la commune de Masina le dimanche 03 décembre 2017 (Tous droits réservés)

Un jeune kinois agressé par deux kulunas à la machette dans la commune de Masina le dimanche 03 décembre 2017 (Tous droits réservés)

Dans certains quartiers périphériques, où l’électricité semble être une denrée rare, les populations sont victimes de ceux qu’on appelle « Kulunas ».

Le dimanche 03 décembre 2017, une agression à la machette a été signalée dans la commune de Masina. En compagnie de sa femme après une visite en famille, un jeune kinois a été agressé par deux kulunas autour de 23 heures vers le Pont Matete sur la route des Poids lourds qui débouche sur l’arrêt Shell dans le quartier Debonhomme.

Âgé d’une trentaine d’années, le jeune homme a subi une rupture de la veine et compte également un os brisé au niveau de l’avant bras droit, sous le coup de la machette portée contre lui par un de ses agresseurs. C’est avec l’aide de son épouse que la victime a été acheminée dans un centre de santé où les premiers soins ont permis d’arrêter l’hémorragie. Et comme d’habitude, les agresseurs ont disparu dans la nature sans être inquiétés et en emportant tout ce qu’ils avaient réussi à arracher à leurs victimes.

Il y a peu, d’autres cas d’agressions ont été signalés par des victimes notamment le long de l’avenue By Pass entre les arrêts Mayadi et Abeti dans la commune de Lemba. Elles sont souvent prises par surprise par des jeunes à la machette sortant des coins non éclairés où ils se cachent généralement. A en croire les témoignages, ces kulunas opèrent et attaquent leurs victimes dans des zones éloignées des postes de police qui sont généralement situés sur des sites résidentiels et où il y a souvent beaucoup de monde. A chaque fois, les victimes sont dépouillées de leurs biens (téléphones portables, bijoux, argents, etc.) avant d’être brutalisées.

décembre 4, 2017

About Author

Kinshasa Daily Kinshasa Daily est un site d'informations générales entièrement dédié à la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweets
Pub
Pub
Newsletter